ULIS

Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire

Le dispositif ULIS est implanté au lycée professionnel Darche depuis septembre 2010. Il accueille une dizaine d’élèves en situation de handicap, porteurs de troubles de fonctions cognitives et de troubles associés.

Les élèves fréquentent ce dispositif pendant une année scolaire.

• Les objectifs de ce dispositif

Poursuivre les acquisitions des compétences d’enseignement général avec une individualisation des cours pour développer les savoirs et les savoirs-faire

Développer des compétences sociales nécessaires à l’inclusion au lycée et en entreprise (autonomie, adaptabilité, confiance en soi…)

Aider chaque élève à définir un projet professionnel cohérent et durable lui permettant d’approcher l’insertion professionnelle en milieu ordinaire de travail ou en milieu protégé.

• Les stages

Ils permettent de définir progressivement le projet professionnel de chaque élève. La durée et le rythme sont modulables par rapport au projet professionnel de chacun.

• Validation des acquis

  • CFG : Certificat de Formation Générale
  • ASSR 1er et 2e niveau : Attestation Scolaire de Sécurité Routière
  • B2I : Brevet Informatique et Internet

• Parcours à la sortie de l’ULIS

Poursuite vers la formation professionnelle en lycée professionnel ou en centre de formation

Accès à l’emploi en milieu protégé ou adapté ou dans le milieu ordinaire en contrat d’apprentissage.

Les modalités de poursuite de la formation sont étudiées en Equipe de Suivi de Scolarisation en tenant compte du projet, des besoins et des possibilités de chaque jeune.

Partenaires directs

  • Les familles
  • Les structures et établissements spécialisés
  • Le CFARA (Centre de formation d’Apprentis Régional Adapté)
  • Le SESSAD Pro (Service d’Education Spécialisée et de Soins à Domicile Professionnel)
  • Lycées Professionnels
  • Conditions d’admission

C’est la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) qui procède à l’orientation. L’inscription dans ce dispositif nécessite obligatoirement une décision de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). L’orientation de l’enfant repose sur une autonomie sociale a minima des compétences de communication et d’autonomie dans les déplacements, un accès à la lecture et à l’écriture.