Programmation détaillée pour l’année 2018-2019

 

Cette rubrique présente les œuvres filmiques programmées par Lycéens et Apprentis au Cinéma pour l’année 2018-2019, dans l’académie de Nancy-Metz. Pour chaque film, son affiche, une fiche technique et artistique, les thèmes abordés, le synopsis, un point de vue critique et même un lien vers sa bande annonce, histoire de se faire une idée plus précise du film avant projection…

 

 

1er trimestre : film au choix : Documentaire : « JE SUIS LE PEUPLE », financé en partie par la région Grand Est

 

« JE SUIS LE PEUPLE » / Documentaire / FRANCE / 2016 / 111/ VO

Fiche technique // Réalisation, Image, Son : Anna Roussillon / Montage : Saskia Berthod, Chantal Piquet / Production : HAUTLESMAINS Productions et NARRATIO Films, MOSAIQUE films / Financé par : Région Champagne-Ardenne, Région Ile-de-France / Format image : 1.85 HD Couleur / Format son : 5.1 / Visa : 138.839

Sortie nationale le 13 janvier 2016

Thématiques : Vie rurale / Egypte / Evénement politique / Elections

Synopsis // « Le révolution ? T’as qu’à la regarder à la télé ! », lance Farraj à Anna quand les premières manifestations éclatent en Egypte en janvier 2011. Alors qu’un grand chant révolutionnaire s’élève place Tahrir, à 700 km de là, au village de la Jezira, rien ne semble bouger. C’est par la lucarne de sa télévision que, Farraj va suivre les bouleversements qui secouent son pays. Pendant 3 ans, un dialogue complice se dessine entre la réalisatrice et ce paysan égyptien : lui, pioche sur l’épaule, elle caméra à la main. Leurs échanges témoignent du ballottement des consciences et des espoirs de changement : un cheminement politique lent, profond et plein de promesses…

Critique // De la révolution de 2011 à la chute du président Mohamed Morsi, en 2013, ce beau documentaire, primé dans de nombreux festivals, suit la brûlante actualité politique égyptienne à travers le regard et le quotidien d’une famille de paysans de la vallée de Louxor. Entre réflexion politique et chronique intime, le regard de la cinéaste reste constamment intelligent, vif et chaleureux. — Cécile Mury in : Télérama

Voir le lien : ici

 

OU/ET : Documentaire : « TOUS AU LARZAC »

 

« TOUS AU LARZAC » / Documentaire / FRANCE / 2011 / 120’ / VF

Fiche technique // Réalisation : Christian ROUAUD / Image : Alexis Kavyrchine / Son : Martin Sadoux / Montage : Fabrice ROUAUD / Production : ELZEVIR Films / Format : HD 2K Couleur / Visa : 126.418

Sortie en salle : le 23 novembre 2011

Thématiques : Contestation / Conflit (désaccord) / Armée / Politique / Agriculture

Synopsis // Un jour d’octobre 1971, Michel Debré, ministre de la Défense, prend, sans concertation préalable, la décision d’agrandir le camp militaire du Larzac, alors de 3 000 hectares, à 14 000 hectares. De son bureau parisien, il déclare : « Nous choisissons le Larzac, c’est un pays déshérité. » Il provoque ainsi une vague unanime de protestations en Aveyron, le début d’une incroyable lutte qui durera dix ans, jusqu’à l’élection présidentielle de mai 1981…

Critique // Qu’évoque aujourd’hui le Larzac pour les moins de 30 ans ? Les forts en géographie diront un plateau calcaire datant de l’ère jurassique, situé dans l’Aveyron. Les plus sensibles aux débats écologico-politiques évoqueront qu’en 2003 le plateau accueillit quelque 300 000 visiteurs pour une vaste réunion altermondialiste. Mais combien, parmi eux, pourraient citer l’une des plus longues, opiniâtres et enthousiasmantes batailles politiques menées en France dans le sillage de Mai 68, depuis ce bout de territoire transformé, durant onze ans, en bastion irrédentiste ? — Jacques Mandelbaum in : Le Monde

Voir la bande annonce : ici

 

2e trimestre : film : « MUSTANG »

 

« MUSTANG » / Fiction / TURQUIE – FRANCE – ALLEMAGNE / 2015 / 97’ / VOST

Fiche technique // Réalisation : Deniz Gamze Ergüven / Scénario : Deniz Gamze Ergüven, Alice Winocour / Musique : Warren Ellis / Produit par : CG Cinéma / Distribution France : AD VITAM // Format : 2.39 / Visa : 140.545

Fiche artistique // Lale : Günes Nezihe Sensoy / Nur : Doga Zeynep Doguslu / Selma : Tugba Sunguroglu / Ece : Elit Iscan / Sonay : Ilayda Akdogan

Thématiques : Patriarcat et modernité / Place et liberté des femmes / Société turque

Synopsis // C’est le dernier jour de l’année scolaire dans un village reculé de Turquie. Lale et ses quatre sœurs rentrent de cours et jouent à la plage avec des garçons. Mais leurs jeux innocents font grand bruit dans le village très conservateur et leur grand-mère, outrée par ce qu’elle estime être de l’impudeur, les sanctionne dès leur retour à la maison. Entre les jeunes filles et les adultes, c’est le début d’une confrontation faite d’incompréhension. Peu à peu, la maison familiale se transforme en prison pour les jeunes filles qui ne rêvent que de liberté et se rebellent contre les traditions…

Critique // Genre : indomptées.

La Franco-Turque Deniz Gamze Ergüven signe un premier film emballant où déborde sans cesse la sensualité de la fratrie fougueuse. Dès le préambule, une magnifique scène de bain, elle célèbre cette féminité explosive qui dérange tant. Dans cette Turquie-là, les nuits de noces virent au cauchemar. Des draps sans tache au petit matin, et la jeune mariée se retrouve à l’hôpital pour vérification de son hymen…

Dès qu’une des sœurs quitte la maison, cette prison pour futures épouses, le club des cinq perd un membre. Le groupe fait place à des détresses individuelles, parfois insurmontables. Mais la beauté de cette fable solaire est d’exalter la force de ses petites amazones plutôt que d’en faire des victimes. Si la cruauté des situations sonne toujours juste, il y a aussi une façon jubilatoire et bravache de prendre une revanche sur la vie. Face à l’irresponsabilité des adultes, l’espièglerie des adolescentes devient un signe de maturité. La marque d’esprits indomptés, comme des mustangs. — Mathilde Blottière in : Télérama

Voir la bande annonce : ici

 

3e trimestre : film : « STARSHIP TROOPERS »

 

« STARSHIP TROOPERS » / Science-Fiction / USA / 1997 / 129’ / VOST

Fiche technique // Réalisation : Paul Verhoeven / Scénario : Edward Neumeier / Image : Ost Vacano / Montage : Marc Goldblatt, Caroline Ross / Producteur : John Davison, Alan Marshall / Format : 1.85 Couleur / Visa : 93.127

Fiche artistique // Johnny Rico : Casper Van Dien / Dizzy Flores : Dina Meyer / Carmen Ibanez : Denise Richards / Zander Barcalow : Patrick Muldoon / …

Thématiques : Satire sociale / Militarisme et politique étrangère / Impérialisme

Synopsis // XXIIIe siècle. Des insectes géants attaquent la Terre depuis la planète Klendathu. Envoyées en terre ennemie, des troupes humaines sont massacrées. Flash-back : un an plus tôt, quatre jeunes étudiants s’engagent dans l’armée : Carmen et Carl par conviction, Johnny par amour pour Carmen, et Dizzy pour Johnny. Carmen devient pilote, Johnny et Dizzy subissent un rude entraînement. Les batailles sont sanglantes, Dizzy meurt mais le Cerveau central ennemi est finalement capturé.

Critique // A sa sortie, une partie de la presse américaine jugea ce film dangereusement ambigu, voire « fascinant »… Malentendu : Starship Troopers est d’abord une farce corrosive. Paul Verhoeven s’applique à renvoyer aux Américains une image belliciste de leur pays. Les mines béates des combattants en herbe rappellent les héros des soaps américains. Verhoeven dévoile leur artificialité asphyxiante, pas si éloignée de l’esthétique de propagande des régimes fascisants. A bien des égards, ces héros teen-agers paraissent « inhumains ». Verhoeven crée le malaise en empêchant l’habituelle identification du spectateur aux supposés « bons ». Brouillage volontaire de la perception du mal et du bien, déréalisation de la guerre…Hommage aux séries B d’antan, mais aussi détournement des scènes obligées du film de guerre traditionnel, cet opéra intergalactique offre un cocktail déroutant. — Jacques Morice in : Télérama

Voir la bande annonce : ici